2161463_toys-r-us-de-lutilite-des-magasins-pour-les-marques-web-tete-0301441150717

Mes quelques lecteurs réguliers se sont inquiétés et non je ne suis pas en retraite dans un monastère Tibétain, pas tombé en léthargie polaire, mais je dois avouer que 

ce blog va voir le nombre de ses articles se restreindre considérablement ...

En effet ma fille vient de rentrer dans le Dark Age, mon fils se consacre moins à l'assemblage, il préfère jouer (c'est vraiment un enfant !!) et mes déconvenues passées avec la marque Danoise (censure d'articles) et un emploi du temps personnel bien rempli m'ont fait reconsidérer mes priorités.

Bref, tout cela m'a considérablement refroidie (normal c'est la saison ! et LEGO vient d' un pays nordique et c'est une marque sérieuse, qui n'a pas de temps et d'énergie à consacrer à ses fans).

Mais quand on passe un peu moins de temps à assembler des briques en plastique on peut lire la presse écrite et les articles d'actualité qui en ce moment parlent de la "disparition " des magasins de jouet (voir les articles en lien en bas de l'article). 

A partir de quelques extraits, je vous donne mon analyse ! 

"Désormais, les Amazon et autres Cdiscount représentent 17% du marché, encore loin de la moyenne sur les grands marchés européens (28% des ventes )".

En clair cela ne fait que commencer et les autres magasins peuvent donc s'inquiéter !

"Mais c'est aussi de la faute des magasins de jouets eux-mêmes si internet a pu s'imposer aussi vite, avec le prix et les assortiments XXL pour seuls arguments"."Ce sont des concepts de grande distribution hérités des années 70, très massifiés, avec une approche industrielle de la consommation, souligne pour le HuffPost Philippe Moati, co-président de l'Observatoire Société et Consommation. Ils n'ont pas fait le virage 'expérientiel', du lieu de vie, lieu de jeu."

Pour ma part j'ai échangé avec des acteurs du secteur tout au long de ces deux dernières années (en clair des responsables de magasin ) pour organiser des évènements autour de la marque LEGO (exposition de MOC, sponsoring de regroupements d'AFOL, ateliers d'assemblage,organisation de jeux concours avec LEGO à gagner et développement sur les réseaux sociaux ...).

Et à chaque fois la même réponse: ils m'ont expliqué être "ligotés", "entravés" et "n'avoir aucune marges de manoeuvre" pour participer à ce genre d'actions. Qu'ils sont également tenus par des obligations envers les marques ("si j'organise pour LEGO, je dois faire la même chose pour PLAYMOB. et MATTEL"). 

Quand on voit que LEGO n'a jamais daigné offrir une poignée de polybags pour les faire gagner sur ce blog on comprend mieux leur réticence, l'exemple vient de haut ! 

"Mais le magasin permet de voir les produits « en vrai », de les toucher et, surtout, de se les faire expliquer et les marques ne doivent pas se réjouir de la tournure des évènements".

En mettant le consommateur à distance de l'expérience sensorielle on s'expose à un gros risque: le perdre !

Avec l'apparition d'un Dark age de plus en plus précoce  et avec ces nouvelles pratiques d'achat distancié (je viens de le constater avec ma fille qui passe désormais beaucoup de temps sur la tablette)  LEGO devrait, selon moi, réfléchir rapidement à la notion de communautée (voir Apple) et réviser sa politique commerciale envers ses clients fidèles (le sentiment le plus partagé par les consommateurs de la marque étant d'être considéré comme des volatiles, il y a du boulot !! ). 

Nouvelle façon de consommer, c'est certain, aujourd'hui un article d'expert, positif ou négatif, sur un set LEGO  (par exemple will (blog Hothbrick))  va désormais avoir plus d'impact dans ce monde ou on ne pourra pas toucher/ soupeser ou rencontrer un vendeur qui aurait assembler le jouet en question. 

Le risque de cette évolution, toujours depuis mon salon avec ma tasse de thé, c'est que LEGO s'expose à une explosion des ventes de contrefaçon !

Aujourd'hui en commandant sur C Discount vous avez une proposition directe pour une contrefaçon trois fois moins chère !

Et quand je vois que les articles de ce blog les plus lus sont ceux consacrés à LEPIN et autres producteurs concurrents. Et que  la majorité des personnes qui me contactent me demandent comment commander ces LEGOS chinois je suis étonné. 

Et je me dis que cette demande et cette concurrence n'était pas possible dans tous ces magasins qui sont en train de disparaître. Lego y maîtrisait la concurrence et les prix, j'attends donc la suite, mais avec (beaucoup)  moins de passion et juste de la curiosité. On brûle souvent ce que l'on a adoré, je vais essayer de ne pas faire fondre les LEGO qui me restent. A plus. Gilles. 

 

 

 

 

Baisse historique des ventes de Lego en 2017

Une première dont Lego se serait bien passé... Habitué depuis 2004 à enchaîner les records de croissance, le groupe danois a enregistré l'an dernier une baisse inhabituelle de ses ventes, en recul de -7,7%, pour un chiffre d'affaires mondial de 35 milliards de couronnes (4,7 Mrds€).

https://www.lsa-conso.fr

 

 

Toys R Us : de l'utilité des magasins pour les marques

Le cours de Mattel a perdu 2 % en Bourse à l'annonce de la fermeture des Toys R Us américains. La quasi-disparition du premier distributeur mondial de jouets a en effet de quoi inquiéter les fabricants de poupées et de jeux.

https://www.lesechos.fr

 

▷ Résultats en baisse et plan social chez LEGO : révisez vos classiques - Hoth Bricks

Suite à l'annonce par LEGO des résultats du premier semestre 2017 et de la vague de licenciements qui en résulte, tout le monde y va de sa petite analyse, chacun étant plus ou moins influencé par ses propres croyances ou ses expériences personnelles.

https://www.hothbricks.com



Pourquoi Toys'R'Us et La Grande Récré menacent de fermer alors qu'il s'est rarement vendu autant de jouets

JOUET - Ce n'est pas Noël tous les jours, surtout chez Toys'R'Us. En graves difficultés financières, il a annoncé ce 15 mars qu'il allait mettre en liquidation ses 735 magasins aux Etats-Unis. Le groupe prévoit aussi une "réorganisation" et un "processus de vente" pour ses activités au Canada, en Asie, en Allemagne, en Autriche et en Suisse.

https://www.huffingtonpost.fr